corpus

Ancien presbytère, Saint-Edmond-les-Plaines.  Photo : archives, radio-canada.ca

Ancien presbytère, Saint-Edmond-les-Plaines.
Photo : archives, radio-canada.ca

Patrimoine religieux

Dans la sphère du patrimoine religieux, les idées ne manquent pas quand vient le temps de convertir l’ancienne résidence du curé. Quelle place occupe le patrimoine dans la requalification d’un presbytère?

Le presbytère

L’habitation du curé chez les catholiques ou le pasteur protestant est construite à proximité de l’église et s’inscrit dans l’ensemble constituant le noyau villageois. Outre sa fonction de résidence, de nombreux presbytères servent aussi, notamment, pour tenir des activités pastorales et pour héberger des organismes caritatifs. Les Fabriques en sont les propriétaires et lorsqu’elles sont confrontées à des difficultés financières, elles commencent souvent par vendre ce bâtiment. Il suffit de consulter un moteur de recherche avec le terme « presbytère à vendre » pour constater l’ampleur des enjeux.

Recyclage des presbytères

Parmi les presbytères vendus, plusieurs deviennent des résidences privées ou sont remplacés par de… Continuer la lecture

Patrimoine culinaire

Le 17 septembre dernier, le Musée de la civilisation à Québec, en collaboration avec Patrimoine Canada (museevirtuel.ca), inaugurait une exposition virtuelle sur le patrimoine alimentaire. Avec Bien manger, ce patrimoine, qualifié de nouveau, effectue une première incursion parmi le grand public. Comment peut-on apprécier un patrimoine qui se détache des valeurs patrimoniales usuelles?

Un regard historique

poutine-canada/diane joly

Une poutine typique

L’intérêt pour l’alimentaire n’est pas nouveau. Ainsi, en 1749, lors d’un séjour en Amérique du Nord, le Suédois Pehr Kalm fait des observations générales sur le contenu de jardins et de quelques repas dans son journal de voyage. Au tournant du XIXe siècle, l’historien Benjamin Sulte retrace des mets typiques chez les Canadiens français, dont la soupe aux pois. En 1925, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal met en valeur la fabrication du sirop d’érable lors de son défilé du 24 juin. Quelques années plus tard, dans un… Continuer la lecture

Patrimoine militaire

Le patrimoine militaire apparaît dans la sphère publique en 1994 avec un ouvrage au titre évocateur de patrimoine militaire, et présentant l’histoire et l’évolution des institutions militaires canadiennes. Cependant, l’histoire en soi n’est pas patrimoniale, mais bien un outil servant à le mettre en valeur. Peut-on valoriser un patrimoine dont les limites sont équivoques?

Présence du patrimoine militaire

Canon d’artillerie de la Deuxième Guerre mondiale exposé à la Place du Canada (Montréal)

Canon d’artillerie de la Deuxième Guerre mondiale exposé à la Place du Canada (Montréal)

L’idée d’associer les militaires au patrimoine n’est pas nouvelle. En effet, au lendemain de la Première Guerre mondiale, des régiments collectent des objets en vue de les conserver. Dans la sphère publique, des canons d’artillerie et d’autres sont installés dans les parcs aux côtés de monuments dédiés aux Braves. Plus anciennes, des structures telles que la citadelle à Québec ou le monument aux Héros de la guerre des Boers à Montréal soulignent le passé militaire des… Continuer la lecture

La Voie lactée. Photo : Serge Brunier

La Voie lactée. Photo : Serge Brunier

Patrimoine paysager

La voûte étoilée au-dessus du Parc national du Mont-Mégantic brille de mille feux. C’est que la région est devenue en 2007, l’une des cinq réserves internationales de ciel nocturne dans le monde. Qu’est-ce que ça prend pour mobiliser l’ensemble des publics à la protection du patrimoine?

L’accessibilité aux étoiles

En 2000, la création d’un Atlas mondial des cartes de pollution lumineuse montre qu’environ 97% de la population nord-américaine et européenne vit sous un ciel pollué par la lumière. Dans la plupart des grandes villes, un nombre infime d’étoiles est visible la nuit.

La situation au Québec

Une étude produite en 1999 révèle que Montréal émet autant de luminosité que New York tandis que la Ville de Québec diffuse plus de lumière que Boston et même Paris. Cette prodigalité découle en partie des faibles couts de l’énergie au Québec.

Dans les grandes… Continuer la lecture

Diane Joly.croix de chemin

© Diane Joly, 2010

Patrimoine religieux 

En 1994, Jean Simard et Jocelyne Milot publient un répertoire sélectif des croix de chemin où ils introduisent 704 croix – les plus représentatives du corpus québécois. De ce nombre, 25 calvaires, jugés exceptionnels par les auteurs, sont sélectionnés pour faire partie du trésor québécois. Quel est l’état de ce trésor aujourd’hui?

La loi sur le patrimoine culturel

En 1972, la Loi sur les biens culturels remplace celle de 1922. En 1985, elle est modifiée en permettant aux municipalités de protéger des biens sur leur territoire (citation). Elle est revue en 2011 pour inclure les personnages historiques décédés, des lieux et événements liés à l’histoire, des documents, immeubles, objets et sites, des paysages culturels et des patrimoines immatériels.

Un patrimoine précaire

La loi de 1985 vise à stimuler le militantisme et les interventions locales en faveur du patrimoine. La sélection de Simard et… Continuer la lecture

Coordonnées

 

438 899-8559

patrimoine@dianejoly.ca

Link to my Facebook Page
Link to my Rss Page
Link to my Twitter Page