diffusion

MISE À JOUR (9 octobre 2015) : Le nouveau propriétaire de l’édifice fait une mise au point.

L'église Saint-James the Less en 2003 Photo : Conseil patrimoine religieux du Québec

L’église Saint-James the Less en 2003
Photo : Conseil patrimoine religieux du Québec

Patrimoine religieux

Récemment, le sort de l’église Saint-James the Less à Compton a connu un dénouement funeste lorsque les élus municipaux ont autorisé le retrait des vitraux ouvrant la voie au démantèlement de l’édifice. Retour sur un cas trop fréquent dans les petites municipalités du Québec.

L’église Saint-James the Less

De tradition anglicane, l’église a été construite en 1886-1887. Ses façades sont en bois et les surfaces à l’intérieur en plâtre. Les vitraux d’origine sont de facture classique. Elle fut érigée pour servir la communauté anglicane de Compton et les jeunes filles fréquentant le collège local. De fait, c’est à la demande des directeurs de l’école que fut construit ce deuxième temple.

Historique de la mobilisation

Depuis 2012, des citoyens… Continuer la lecture

Technologies : diffusion

Le Web est un moteur important de diffusion et la présence sur la Toile d’institutions telles que musées, centres d’archives, bibliothèques ou lieux d’interprétation accroît l’accès au patrimoine pour un plus grand nombre de gens. D’ailleurs, selon une étude de l’Institut de la statistique au Québec, 81,6 % des ménages étaient branchés en 2012.

De l’exposition virtuelle au répertoire numérisé en passant par la visite panoramique et bien d’autres plateformes, le numérique et l’internet font bon ménage et sont installés  confortablement dans le champ du patrimoine.

Les expositions en ligne

Les institutions culturelles ont anticipé l’engouement du public pour le Web. Dès les années 1990, les musées profitent de ce nouveau média pour annoncer leurs offres muséales. Les centres d’archives et les bibliothèques ont suivi le mouvement. Aujourd’hui, plusieurs institutions reçoivent plus de visiteurs par l’internet que dans leurs lieux… Continuer la lecture

Grande Maison au lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice Photo : Wikimedia Commons, 2011

Grande Maison, site des Forges-du-Saint-Maurice
Photo : Wikimedia Commons, 2011

Patrimoine industriel

En 2012, la direction de Parcs Canada annonce des coupes budgétaires au Lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice qui ont des conséquences directes sur l’accessibilité et l’interprétation. Plus encore, la sauvegarde du site n’est plus basée sur son importance patrimoniale, mais sur sa capacité à attirer des visiteurs.

Les forges du Saint-Maurice

Ces forges marquent la première industrie sidérurgique au Canada et le premier village industriel du pays. De 1730 à 1883, la communauté exploite du minerai de fer pour les besoins de la colonie. La Commission des lieux et monuments historiques du Canada reconnait l’importance historique de l’endroit dès 1919. Des personnes souhaitent alors en faire un lieu d’interprétation du patrimoine. Toutefois, ce projet reste sans suite.

En 1963, le gouvernement québécois devient propriétaire du site qu’il cède à son homologue canadien en 1973. Ce dernier s’engage à… Continuer la lecture

MISE À JOUR :  Les lauréats du concours Ma ville, notre patrimoine mondial, édition 2013, (ville de Québec) sont connus. Les vidéos peuvent être visionnées ici. Ceux et celles du concours L’expérience photographique (Action patrimoine) sont aussi dévoilés et les photographies sont disponible ici; ouvrir le pdf.

* * *

Enjeux du patrimoine

Depuis quelques semaines, la jeunesse québécoise est invitée à prendre part à des concours sur le patrimoine. Quels sont les critères favorisant une rencontre efficace entre le patrimoine et les jeunes?

Des concours pour tous les patrimoines et tous les talents

Photo : Radio-Canada (cbc.ca)

Photo : Radio-Canada (cbc.ca)

La région de Québec est sans doute la plus dynamique à tenir des concours liant patrimoine et jeunes. Ainsi, la Ville dirige la 2e édition du chapitre local d’un concours international pour les 14 à 17 ans et les 18 à 21 ans. Il s’agit de produire une… Continuer la lecture

Patrimoine artistique

Depuis aout 2012, le Musée national des beaux-arts du Québec présente une exposition sur les arts de la Nouvelle-France. Jusqu’en septembre 2013.

271042_10151217126547674_165399091_nL’exposition

C’est 160 objets – peinture, sculpture, orfèvrerie, mobilier, textiles et autres, qui sont exposés au profit du visiteur. Selon les commissaires, l’art du Régime français occupait trois fonctions : représenter, décorer et prier. Les œuvres sont réparties, selon une scénographie classique, dans l’un ou l’autre de ces univers.

Les quelques comptes rendus et communiqués de presse sur l’exposition mentionnent tous que ces objets sont à haute valeur patrimoniale. Ma question : l’idée patrimoine est-elle bien rendue?

Sans contexte, l’exposition ne peut à elle seule produire du patrimoine

Il existe un adage qui affirme qu’exposer quelque chose c’est déclarer sa valeur patrimoniale. Ce fut sans doute exact à une certaine époque. Cependant, l’entrée au musée de la culture populaire a introduit un élément d’ambigüité.… Continuer la lecture