immatériel

Patrimoine immatériel

Au Québec, il existe une trentaine de Cadies ou Petites Cadies, c’est-à-dire une localité où des Acadiens se sont établis, ou même, sont simplement passés. Selon plusieurs sources, un Québécois sur sept – plus d’un million, serait d’origine acadienne. Au sens large, un Acadien du Québec se définit comme un francophone ayant un accent ou des affinités acadiennes, par naissance ou par alliance. Quelle place occupe le patrimoine acadien au Québec?

Origine de la fête nationale acadienne

Fête nationale de l'Acadie en 1909, Shédiac (N.-B.)  (Par Dupont)

Fête nationale de l’Acadie en 1909, Shédiac (N.-B.)
(Par Dupont)

En 1881, lors d’une convention à Memramcook au Nouveau-Brunswick, les élites discutent d’une date qui serait dédiée à la fête nationale des Acadiens. Certains veulent que la journée coïncide avec le 24 juin, déjà célébrée parmi les Canadiens français. Pour d’autres, le 15 aout, jour de l’Assomption, reflète mieux leurs aspirations. Selon les tenants du 24 juin, la fête conjointe renforcerait… Continuer la lecture

Bénédiction du jour de l'an.Henri Julien. Publié dans Canadien Illustrated News, 1880

Bénédiction du jour de l’an.
Henri Julien. Publié dans Canadien Illustrated News, 1880

Tourtière, ragoût de pattes de cochon, betteraves, beignes et gâteau aux fruits font partie du menu traditionnel au repas du jour de l’An. La fête commence avec la bénédiction paternelle. Le fils ou la fille aîné-e demande au père de bénir ses frères et ses sœurs. Des cadeaux sont ensuite distribués. Ils se composent de bonbons, de fruits, de vêtements et parfois d’un jouet.

Dans les campagnes,  la « quête de l’Enfant Jésus » a longtemps perduré. Le curé, accompagné de ses marguillers, visite les paroissiens entre Noël et le jour de l’An afin de collecter une aumône pour les œuvres de l’Église. La veille du jour de l’An, des gens font la guignolée en se rendant dans les familles pour recevoir des dons destinés aux paroissiens les plus pauvres. Un p’tit rouge… Continuer la lecture

En 1900, le père Noël en France conserve une robe longue.

Traditions et patrimoine se confondent parfois. La tradition est un mode de transmission, de coutumes, de pratiques, de manières de penser ou d’agir qui vient des ancêtres. Elle existe pour arrêter le temps, pour renforcer la cohésion du groupe, pour lui inculquer des valeurs sociales. Quant au patrimoine immatériel, il est issu d’un processus de patrimonialisation lié à la transmission d’un savoir ou d’une pratique. Il relève d’une construction sociale qui s’adapte à son environnement, selon les époques. Le patrimoine a un lien intrinsèque avec le groupe culturel. Doit-on relier les pratiques autour de Noël à la tradition ou au patrimoine?

Père Noël

Saint Nicolas est l’ancêtre du père Noël. Ce personnage, jovial et rondelet, que nous connaissons aujourd’hui, s’édifie tout au long du XIXe siècle. Dès 1809, on mentionne dans un conte qu’il se déplace dans les airs pour distribuer ses cadeaux. En 1821, on précise qu’il conduit… Continuer la lecture

Défilé de Noël, 1945 Photo : Conrad Poirier Bibliothèque et Archives nationales du Québec cote : P48,S1,P1637

Défilé de Noël, 1945
Photo : Conrad Poirier
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
cote : P48,S1,P1637

Patrimoine immatériel

Depuis 1925, le défilé du père Noël rassemble petits et grands autour d’un rituel présentant des caractéristiques immuables, mais s’adaptant aux aléas des époques. Devrait-on désigner cette parade parmi le patrimoine intangible des Québécois?

Histoire du défilé

Dès 1905, les magasins Eaton présentent un défilé du père Noël dans les villes de Toronto et de Winnipeg. L’année suivante, les journaux de Québec soulignent la présence d’une foule nombreuse venue accueillir Santa Claus à la gare. Le premier défilé montréalais a lieu en 1925 et connait aussi un grand succès. L’activité est reprise les années suivantes. Les organisateurs à Toronto remarquent que c’est au Canada français que la foule est des plus enthousiasme et que le défilé connait le plus grand succès. Au cours des années 1950, la télévision anglaise et française… Continuer la lecture